#TimeMattersMost

Michel Leroux

RIGHT TO TRY ACT

My Right to Try !
Mon Droit d’essayer !  Certains grands malades demandent le droit de mourir dans leur dignité, moi, au contraire,  je veux le droit de vivre dans ma dignité et par conséquent, le droit d’essayer de nouveaux traitements qui pourraient ralentir ou même éliminer les ravages de la SLA.


​Dès que j’ai reçu mon diagnostic en juillet 2015, j’ai fait le choix de vivre, le choix de me battre, le choix de garder mon optimisme et de tout mettre en place pour ne pas laisser cette maladie prendre possession de mon corps.

Je suis jeune, je viens de prendre ma retraite et je veux vieillir auprès des miens, auprès de ma femme, de mes enfants et de celle qui a conquis mon cœur de grand-papa : ma petite fille Abrielle.  Je m’émerveille à tous les jours devant ma fille qui est une maman extraordinaire et devant mon fils qui est devenu un jeune homme remarquable. Ils ont le droit d’avoir un père à leur côté, un père qui combat et non pas un père qui devra se laisser aller sans avoir eu le Droit d’essayer. J’ai le Droit d’essayer, j’ai le droit de vivre ma vie pleinement ! Si vous saviez à quel point je suis accroché à la vie…


Je suis un des membres fondateurs de la Fondation Adaptative Canuck ALS (www.alscanuck.org) et un membre fondateur de «Right to Try Act» et je vous demande d’appuyer, «Right to Try Act» en faisant un don de 5$, 20$, 50$ ou ce que vous pouvez donner.  Votre contribution permettra de défrayer une partie des coûts encourus pour aller rencontrer les députés, payer les frais de communication, etc.  En ce moment, ce sont les patients diagnostiqués avec la maladie qui doivent débourser pour toutes ces dépenses.

C’est grâce à des gens généreux comme vous que nous pourrons poursuivre notre lutte. Votre compassion et votre appui font toute la différence !  La SLA gagne du terrain à tous les jours :  il faut agir maintenant. Merci  à l’avance.

Chelmsford, Ontario
Maladie mortelle - SLA
Diagnostiqué en juillet 2015 à 53 ans, je venais de prendre ma retraite.